Jeune femme qui fait du sport et Yoga à la montagne

Comment je me ressource physiquement et mentalement en pleine nature

Bien sûr, chacune a sa façon de se ressourcer, et je ne prétends pas que ma méthode est la meilleure, loin de là, mais j’aimerais donner quelques pistes à celles qui veulent vraiment se recentrer sur elles-mêmes.

Parfois, ce n’est pas si simple de prendre du temps pour soi, ni même de se retrouver dans un endroit où les incroyables merveilles de la terre mère nous donnent de l’énergie. Pour certaines qui vivent en ville avec de petits revenus, cela paraît même mission impossible. Mais en réalité, il y a toujours un moyen de se rapprocher de nos racines ancestrales et de s’éloigner quelques temps du quotidien pour se retrouver en accord avec soi-même.

Par exemple, si on n’a pas ou peu d’argent, on peut faire de l’auto-stop pour atteindre un milieu naturel, ou faire du covoiturage avec une autre femme rencontrée sur un forum par exemple. Ce sont quelques idées parmi d’autres qui vous permettront de vous retrouver en forêt ou dans la montagne, ou tout simplement dans la campagne dans la région où vous vivez.

Une fois qu’on est sur place, que peut-on faire ? Eh bien, suivez la guide, je vous emmène dans mon univers plein de bons chakras.

Les séances de yoga

Les séances de yoga en pleine nature sont plutôt réjouissantes. Il faut se dire que c’est ainsi, finalement, que les grands anciens et les maîtres hindous pratiquaient le yoga. Car à l’époque, il y avait peu de villes, et elles étaient bien plus imprégnées du sens de la nature qu’aujourd’hui.

Débuter le yoga dans un parc ou un square

On peut commencer à faire quelques séances dans un parc. De plus en plus de profs de yoga proposent ainsi des séances de découverte ouvertes à tous dans les parcs municipaux. Evidemment, vous n’êtes pas dans ce cas au milieu de la forêt mais c’est un début, une première approche généralement assez proche de chez vous.

Pour ma part, c’est comme ça que j’ai débuté. Ma prof, Chloé, donnait quelques séances au Parc de la Tête d’Or à Lyon. Je voyais tous ces gens accomplir des mouvements lents tous ensemble, et je me suis jointe à eux. Il y avait comme une sorte de grande paix intérieure que je ressentais chez eux. Par la suite, j’ai bien sûr mieux compris ce qu’était le yoga. Ce que je ne savais pas, c’est que mon corps et mon esprit n’étaient pas en harmonie, et que c’était pour cette raison que je me sentais si mal. Le yoga permet de remédier à cela et d’être enfin soi-même.

La méditation en forêt

Des séances de groupe sont aussi organisées en pleine forêt. C’est une façon de s’habituer progressivement à venir dans un lieu refuge, loin de la pollution des voitures et des usines alentour. On ressent alors pleinement les bienfaits de la nature environnante, l’oxygène pur, le calme, la douceur. Le corps et l’esprit se rejoignent alors dans la respiration. La souplesse s’améliore au fil des séances. L’ancrage au sol se fait plus ferme et permet d’étirer la colonne vertébrale vers le haut. Ainsi réunit-on la terre et le ciel.

En ce qui me concerne, je vais désormais souvent seule en forêt pour méditer. La méditation permet la pleine conscience, et quoi de mieux que de ressentir pleinement au milieu des arbres, des plantes, et des animaux. On peut ainsi se concentrer sur les multiples petits bruits alentour, tendre l’oreille pour écouter les oiseaux, ou tout simplement le vent dans les branches, et tous les bruissements provoqués par le passage des animaux dans la végétation. C’est ma façon principale de me ressourcer et je vous la conseille avec bienveillance et chaleur.

L’activité physique en pleine nature

Une autre façon de communier avec la nature est l’activité physique. Les sports de plein air sont parfaitement adaptés pour atteindre votre objectif. En effet, nous sommes toutes différentes, et pour certaines d’entre nous, la méditation et le yoga ne sont pas suffisants pour se ressourcer. Certaines femmes ont besoin de se dépenser physiquement pour ressentir pleinement leur corps. En réalité, nous en avons toutes besoin mais à des degrés divers.

J’aime pratiquer des activités sportives en pleine nature car c’est pour moi un complément à la ressource spirituelle. Et même plus que ça en réalité : cela augmente ma spiritualité. Les muscles, les articulations font pleinement partie de mon univers spirituel tout comme mon esprit prend pleinement part à l’activité sportive.

La randonnée pour se ressourcer

Et pour cela, pas besoin d’en faire des tonnes et de suer à grosses gouttes. Une simple randonnée est aussi efficace qu’un ultra trail (pour les plus courageuses). L’avantage, c’est que tout le monde peut pratiquer, quel que soit l’âge ou la condition physique. Il existe des randonnées pour tous les niveaux. Et les clubs de randonnée fleurissent un peu partout de nos jours. Il est facile d’en trouver un près de chez soi et de s’inscrire. C’est parfait pour allier la chaleur humaine et les bienfaits de l’activité physique.

Pour celles qui n’ont pas forcément envie d’aller dans une association, et qui ont envie de découvrir la faune et la flore autrement, des guides de moyenne et de haute montagne proposent également leurs services (par exemple sur ce site). Avec eux, vous êtes certaine de faire de belles découvertes au cœur même de la nature tout en vous dépensant juste ce qu’il faut, car bien sûr les moniteurs s’adaptent à votre niveau.

Randonner redonne de la force

Du côté des bienfaits prouvés par la science, la marche permet de régénérer les os en créant des cellules particulières appelées ostéoblastes. Vous diminuez également le mauvais cholestérol en marchant, et vous protégez vos vaisseaux sanguins. Je ne m’attarderai pas sur les autres bénéfices pour le corps, mais les scientifiques ont largement démontré que l’impact est globalement très positif.

Mais ce n’est pas tout, l’esprit se ressource également lors des randonnées en montagne ou en forêt. C’est l’un des moyens recommandés par les psychiatres pour combattre la dépression. Lorsqu’on randonne, les pensées négatives s’envolent, et cela permet de purifier sa spiritualité. En effet, se ressourcer, c’est aussi faire partir hors de nous tout ce qui ne nous est pas nécessaire. La pleine conscience joue à fond dans le processus. En excursion, on se concentre plus facilement sur ce qui nous entoure : les arbres, les rochers, les odeurs, les bruits, la chaleur du soleil.

L’escalade pour une communion totale

Une autre activité est parfaite pour la communion avec la nature : l’escalade. Effectivement, quand vous grimpez une falaise, vous touchez physiquement la roche avec l’ensemble de votre corps. Il faut coordonner parfaitement les bras et les jambes pour avancer. Et surtout, vous faites le fameux lien entre la terre et le ciel que l’on retrouve dans le yoga.

Bien évidemment, il faut ne pas avoir le vertige pour pratiquer. Personnellement, j’ai essayé, et j’ai un peu de mal même si j’arrive à faire appel à mes forces intérieures pour retrouver le calme de l’esprit. J’ai une amie qui est adepte de l’escalade et ça l’a vraiment aidée à relier son corps et son esprit.

Si vous êtes intéressés, il existe des stages pour apprendre à grimper avec le matériel de tout bon alpiniste. Les moniteurs vous accueillent sur des voies pour débutants dans toute la France. Vous pouvez trouver votre bonheur chez la Fédération Française de la Montagne et de l’Escalade.

Voilà, j’espère que ces techniques de communion en pleine nature vous aideront à devenir un peu plus vous-même. Pour ma part, le yoga et la randonnée en montagne et en forêt m’ont énormément aidée à progresser sur le chemin vers mon moi profond. Je vous dis à bientôt en toute simplicité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page