Le profil ayurvédique Kapha,
la préservation

Dans la médecine indienne et traditionnelle qu’est l’ayurveda, l’équilibre du corps et de l’esprit est lié aux 3 doshas. Kapha, est le dosha de la stabilité et de la préservation.
Si votre dosha dominant est Kapha, en apprenant à le connaître et à le réguler vous pourrez rétablir l’équilibre entre vos 3 humeurs biologiques et être en meilleure santé.

La préservation

En sanskrit, Kapha est « ce qui lie les choses ».
Issu de la combinaison des éléments Eau (Jala) et Terre (Prithvi), c’est ce qui structure notre organisme et notre esprit, permettant la cohésion de l’ensemble qui sinon serait éparpillé ou consumé par les deux autres doshas.

Kapha structure donc, mais préserve aussi dans le temps, c’est la source de stabilité dont nous avons besoin.

Femme qui médite en position de yoga

Ses fonctions dans le corps

Kapha est soutient le corps dans son ensemble et assure sa protection dans le temps, sa préservation.
Ainsi il est la structure qui maintient le squelette et assure la lubrification des articulations. Il délimite et protège également le corps.
Il produit les différents fluides qui vont protéger les muqueuses, il est aussi présent dans le système immunitaire pour agir comme barrière face aux agressions extérieures.

Kapha est synonyme d’endurance, physique comme mentale.
Lorsqu’il est équilibré, on a une bonne réserve d’énergie, on se sent en capacité d’affronter les épreuves et notre système immunitaire résiste aux maladies et germes infectieux.

Ses propriétés

Le dosha Kapha a lui aussi ses propres caractéristiques, que l’on va retrouver aussi bien dans tout ce qui nous entoure que dans notre physique ou le mental.

On lui attribue ainsi les propriétés suivantes :

  • Froid
  • Lourd
  • Stable / statique
  • Lent
  • Dense

Ce dosha influe lui aussi sur notre constitution natale (Prakriti) et donc notre physique et notre mental.

La constitution physique

Physiquement, une personne de constitution Kapha aura une morphologie assez forte : large d’épaule, fort et prenant facilement du poids, corpulente, facilement petite et trapue.
Les os sont denses et solides.

Le visage est rond, avec un nez large, des sourcils épais et touffus, de grands yeux, des lèvres charnues.
Les cheveux aussi sont épais, parfois frisés.

La peau des Kapha est souple, lisse et fraiche mais aussi grasse, le teint est plutôt pâle.

Ces personnes ont des gestes assez lents et mesurés, sans avoir ni trop froid ni trop chaud, ce qui fait quelles transpirent normalement.

Le mental et le comportement

Le mental d’un Kapha est lui aussi taillé pour durer : stable, fiable et posé, avec une excellente mémoire.
Il va être patient, tendre. Mais il a aussi peur de l’abandon et peut se laisser aller jusqu’à l’inertie.

Ces personnes sont aimables, tranquilles et loyales, s’attachant fortement sur le plan émotionnel.

Le cadre de vie

Une personne dont le dosha dominant est Kapha aime dormir et ce dans un profond sommeil.

Elle mange lentement en appréciant véritablement le goût de la nourriture, sa digestion est lente.
Bien manger apaise Kapha et lui donne un sentiment de satisfaction.

Elle aura tendance à être casanière et routinière, aimant une vie confortable.

Sa tendance générale à être très calme doit être surveillée et parfois bousculée pour ne rester en bonne santé et dynamique.

Métabolisme​

Le métabolisme de Kapha est lui aussi lent.
Il doit faire attention à rester équilibrer pour ne pas détraquer tout son système digestif, en mangeant trop et en n’arrivant plus à évacuer toxines et déchets.

Si son système immunitaire est fort, il est aussi sensible aux congestions et à différents maux qui affectent le système respiratoire.

Les déséquilibres

Comme vu précédemment, en cas de déséquilibre Kapha, le système respiratoire est rapidement touché : nez, gorge, sinus, poumons, il va donc être sujet aux rhumes, grippes voire allergies.

Une fois malade, il perd vite en énergie, son système immunitaire s’affaiblit, sa digestion ralentit encore et les lourdeurs qui font suite à un repas deviennent gênantes.

Mentalement, ces personnes peuvent avoir tendance à déprimer et à sombrer dans une certaine léthargie.

Quelques exemples de la manifestation d’un dérèglement de Kapha :

  • Problèmes respiratoires (congestion, rhume, poumons…)
  • Fatigue, sentiment de ne pas avoir d’énergie
  • Lourdeur après un repas et difficultés à digérer
  • Mentalement fatigué, déprimé, découragé
  • Articulations affaiblies (normalement Kapha lubrifie les articulations)
  • Pression artérielle trop faible

Lorsque ces symptômes apparaissent il faut rééquilibrer Kapha pour éviter de voir survenir des maladies plus importantes.

Comment réguler Kapha ?

Pour rétablir l’équilibre entre les 3 doshas et réguler le dosha kapha, comme pour Vata et Pitta on va pouvoir agir sur l’ensemble de notre vie quotidienne pour améliorer notre état de santé.

Alimentation

Puisque la digestion est déjà lente, il faut éviter les plats ou la nourriture trop calorique, et ce en petites quantité ou en tout cas de façon modérée : pas d’excès à table.

Eviter aussi les excès de sucre et de sel.

Préférer des repas chauds et légers.

Hygiène de vie

Se forcer à se lever le matin, idéalement avant 8 heure et ce même en weekend, sinon Kapha peut se laisser aller à dormir très (trop) longtemps.

Pratiquer une activité physique et sortir pour côtoyer d’autres personnes : oui on est bien à la maison, mais il est aussi bon d’être à l’extérieur avec des amis.

Travailler la respiration et les exercices (en yoga par exemple) qui permettent de libérer la cage thoracique pour mieux respirer.

Attitude

Penser à s’aérer le corps et l’esprit : les balades dans les forêts ou au bord de l’eau sont un excellent moyen d’apaiser Kapha sans rester amorphe à domicile.

Plantes médicinales

Tout ce qui peut dynamiser, tonifier et apporter de l’énergie pour lutter contre l’immobilité de ce dosha : café, thé vert, ashwagandha, le ginseng, le guggul (proche de l’arbre à myrrhe), l’aunée…

Pour compléter

Une personne étant toujours une association des 3 doshas dans l’ayurveda, intéressez-vous également au dosha Vata et au dosha Pitta, ainsi qu’aux différents sous-doshas.
Pour bien comprendre votre constitution, un bilan ayurvédique est essentiel et est (pour être bien fait) réalisé par un praticien expérimenté.
Seule / seul chez vous, vous pouvez déjà faire ce test pour vous guider et vous aider à déterminer votre dosha dominant.

Retour haut de page